lundi 23 mars 2020

Bolt Action

Tenir jusqu’à la relève

Jeff et moi, nous avons décidé de jouer une partie standard de Bolt Action. Jeff joue son armée française, quant à moi je défendrai les couleurs italiennes. Cette partie est l'occasion de tester nos armées respectives puisque jusque là nous n'avons joué que des parties en format réduit sans blindé.

Le tirage du scénario donne "Tenir jusque la relève" et les italiens sont les défenseurs.

Le contexte

Les troupes italiennes se sont infiltrées en territoire français et tiennent une auberge où se situe la seule pompe à essence à des kilomètres à la ronde. Une section de parachutistes a pris position dans le bâtiment et attend l'arrivée des renforts. Cependant les français n'entendent pas laisser les mangeurs de spaghettis prendre le dessus: le coup de poignard dans le dos ne restera pas impuni !



La partie

Trois sections d'infanterie françaises cernent le bâtiment dans lequel sont retranchés les parachutistes. Déloger ces derniers ne sera pas une mince affaire d'autant qu'une breda est en batterie dans la forge du village et qu'un char M13/40 rôde en périphérie.

L'escouade Juline arrive de l'est, bien décidée à en découdre.

Les italiens tiennent l'auberge du carrefour.

L'escouade Jeff arrive de l'ouest

Le premier sang est pour les italiens qui mitraillent la section Jeff en approche. Elle stoppe son avance et se met à couvert dans les ruines d'une habitation.



L'escouade Juline est prise sous le feu des mitrailleuses du char italien qui décime les français. Les survivants tentent de se mettre à l'abri, mais ils oublient la breda dissimulée dans la forge. Quand la LMG se tait, le spectacle est désolant: aucun français n'a survécu !


Le char moyen italien sera le héros de la partie.

Les français mettent rapidement en batterie des mortiers et un redoutable canon de 75 mm. Mais c'est l'entrée en lice du char R35 qui doit faire pencher la balance.  Les tirailleurs sénégalais espèrent progressaient avec l'appui du blindé.


Le renault R35 entend mettre fin à la carrière du tank italien

Les sénégalais attendent le signal de l'offensive.

Mais les choses vont de mal en pis: les sénégalais sont victimes d'un tir ami et les artilleurs se révèlent incapables d'ajuster leur tir. En face, les parachutistes italiens reçoivent l'appui de deux sections d'infanterie qui progressent rapidement vers le centre du village.
.



Alors que la bataille ne fait que commencer, le coup de grâce est porté par le tank italien.  Un unique tir au but détruit le R35 qui explose. (J'ai obtenu trois 6 successifs sur mes jets: 6 pour toucher, 6 pour percer, et 6 pour déterminer les dommages).


Le R35 est détruit par un unique coup. 

En désespoir de cause , les tirailleurs s'élancent courageusement vers l'auberge. Ils sont pris sous le tir croisé de la breda, des parachutistes et d'une section de réguliers.


La charge héroïque des tirailleurs.



Le peloton d'exécution italien est en place.

L'artillerie française est toujours aussi incapable de faire mouche. L'arrivée d'une Panhard ne va rien changer à la donne.

Le Panhard AMD-178 est une automitrailleuse destinée à la reconnaissance blindée

Pour les français, c'est le chant du cygne. Une section d'infanterie fasciste, soutenue par une automitrailleuse AB-41, tombe sur le flanc des survivants de la section Jeff et l'anéantie. Quant au dernier tirailleur, il finit sous le jet du lance-flammes des parachutistes.


Les italiens ne feront pas de prisonnier ! 

La victoire italienne est totale. Les artilleurs français fuient le champ de bataille, laissant derrière eux le matériel. Les italiens s'installent dans une ferme voisine pour soigner leur deux uniques blessés.

L'officier fait son rapport  à l'état-major.

Victoire italienne


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire